Familles d'oiseaux

Ganga à ventre noir Pterocles orientalis dans les environs de Semipalatinsk

Pin
Send
Share
Send
Send


Les oiseaux ressemblent à des pigeons en apparence. La queue est en forme de coin ou même allongée à la pointe. Les ailes sont longues, pointues. Le mode de vie est terrestre. Nidifie sur le sol, pondant 2 à 4 œufs panachés. Forme des paires. Le type de développement est couvain.

Contrairement aux pigeons, les poussins de tétras sont recouverts d'un duvet épais et quittent le nid peu après l'éclosion. La faune de l'URSS comprend 5 espèces.

223. Ganga à ventre noir - Pterocles orientalis

223. Ganga à ventre noir - Pterocles orientalis.


223. Ganga à ventre noir - Pterocles orientalis

La taille d'une colombe. Le dos est argileux grisâtre avec un motif sombre, la gorge est marron, le goitre est gris, la poitrine est jaunâtre, il y a une étroite bande noire sous le goitre, l'abdomen et les côtés sont noirs. Le plumage des pattes est noir. La queue est courte. Un oiseau résident et nomade. Habite les déserts d'argile et les sentiers de contreforts graveleux du nord de la Caspienne, du sud du Kazakhstan et de l'Asie centrale. Il se maintient au sol en troupeaux. Nest est construit sur le sol. La couvée contient 3 œufs jaunâtres. Voix - babillage "tchurr-tchurr".

Chez un oiseau volant, de longues ailes acérées et une tache noire sur l'abdomen sont clairement visibles.

224. Ganga à ventre blanc - Pterocles alchata

224. Ganga à ventre blanc - Pterocles alchata.


224. Ganga à ventre blanc - Pterocles alchata

225. Saja - Syrrhaptes paradoxus

225. Saja - Syrrhaptes paradoxus.


225. Saja - Syrrhaptes paradoxus

Un peu plus petit qu'un pigeon. La face dorsale est chamoisée avec un motif noir, le front et la gorge sont rouges, la poitrine est jaune grisâtre avec une bande noire et blanche, une tache noire sur l'abdomen, le plumage des pattes est blanc. La queue est longue, filiforme, les ailes sont étroites et longues. Un oiseau résident et nomade. Habite les déserts et les steppes des hautes terres depuis les cours inférieurs de l'Oural jusqu'au sud-est de la Transbaïkalie. Nest est construit sur le sol. La couvée contient 3 œufs gris argileux avec des taches grises. La voix est un "trick-trick" ou un "kek-kek" discret.

En vol, on peut voir de longues ailes étroites, une queue fine et une tache noire sur l'abdomen.

Texte des travaux scientifiques sur le thème "Ganga à ventre noir Pterocles orientalis dans les environs de Semipalatinsk"

Feuilles de céréales. La pénétration de feuilles de céréales dans l'estomac des harfang des neiges ne peut pas être considérée comme accidentelle, puisque le 20 décembre 1950, une pastille fraîche contenant des feuilles a été trouvée. À ce moment, les herbes ne sont visibles de sous la couverture de neige qu'à certains endroits sous forme de buissons séparés.

Les excréments qui restent dans la neige, là où la chouette était assise, sont liquides, de couleur jaune. Les pastilles sont grandes, de forme cylindrique irrégulière, se rétrécissant progressivement vers l'extrémité, avec des queues courtes provenant de la fourrure éructée de la victime. Poids de 2 pastilles trouvé le 20 décembre 1950: 13,9 g et 23,4 g, longueur 80-94 mm et épaisseur 21-28 mm. Les os qui composent le granulé se trouvent à l'intérieur et ne dépassent qu'à certains endroits à travers la laine qui les enveloppe. Il est caractéristique que l'un des granulés, entièrement constitué des restes d'un rat, contenait des pattes avant non digérées avec de la viande et de la laine. Les granulés semblent régurgiter avant de consommer de nouvelles proies pour vider l'estomac. Ceci est évident du fait qu'un morceau de viande de campagnol avec de la laine a été trouvé dans la neige près de l'un des granulés.

Russian Ornithological Journal 2014, Volume 23, Express issue 1091: 40-42

Ganga à ventre noir Pterocles orientalis dans les environs de Semipalatinsk

Nikolai Nikolaevich Berezovikov. Département d'ornithologie et d'herpétologie, Institut de zoologie, Ministère de l'éducation et des sciences, 93 avenue Al-Farabi, Almaty, 050060, Kazakhstan. Courriel: [email protected] Alexander Sergeevich Feldman. École secondaire numéro 28, Semey,

Région du Kazakhstan oriental, 071400, Kazakhstan. Courriel: [email protected]

Reçu le 22 décembre 2014

Sur la steppe rive gauche de l'Irtych entre la ville de Semipalatinsk (aujourd'hui Semey) et les montagnes de Delbegetey le 10 octobre 2014, parmi la steppe argilo-saline d'absinthe près du lac Kerevanankol (50 ° 08'06.9 "N, 80 ° 37 ' 27,4 "E) un troupeau de 25 ganga à ventre noir, Pterocles orientalis, a été élevé. Cette rencontre a eu lieu à proximité du puits artésien et du parc à bestiaux «Torgai», à 1,5 km à l'ouest de la jonction n ° 3 de la voie ferrée Semey - Charsk et de l'autoroute Semey - Kalbatau (Georgievka), en longeant la rivière Char.

Auparavant, dans les environs de Semipalatinsk, le tétras à ventre noir n'a pas été observé, mais en tant que vagabond, il était indiqué pour les parties sud de l'ancien district de Semipalatinsk (Khakhlov Selevin 1928, Selevin

1930). Dans la vallée de l'Irtysh entre Semipalatinsk et Pavlodar, le ganga à ventre noir n'a pas été enregistré (Dolgushin 2004). Il était également absent des listes d'oiseaux des hautes terres de Kalbinsk sur la rive gauche du fleuve Irtych entre Semipalatinsk et Ust-Kamenogorsk (Samusev, Egorov 1966, Samusev et al. 1968). Les habitats les plus proches sont connus dans les bassins de Zaysan, Alakol et Balkhash (Dolgushin 1962). Dans les hautes terres kazakhes au nord du lac Balkhash, le ganga à ventre noir n'a été trouvé que jusqu'au village de Karaul à 49 ° de latitude nord. (Dolgushin 1962). On a supposé que les ganga des sables ne nichent pas ici, mais volent seulement.

Une telle image de la distribution de P. orientalis dans l'est du Kazakhstan ressemblait au milieu du 20e siècle. Plus tard, la situation dans le nord-est de la république a changé. AO Solomatin (1999) a rapporté que le ganga à ventre noir nichant dans le sud de la rive gauche de l'Irtych de la région de Pavlodar, au nord jusqu'au village de Maikain, district de Maisky (350 km au nord-ouest de Semipalatinsk). Dans le même temps, au printemps 1995, il a estimé le nombre de tétras des sables dans cette zone à 600 et le saji Syrrhaptes paradoxus - plus de 2000 individus (Solomatin 1999, p. 86). Plus tard, il a été rapporté que cette espèce «nidifie avec une faible densité dans le sud de la région de Bayanaul dans les vallées inter-crêtes de la craie-colline» et qu'elle peut nidifier dans la région de Maisky, mais n'a été trouvée que pendant - saison de reproduction (Bazarbekov, Lyakhov 2005, p. 135). Apparemment, dans les dernières décennies du XXe siècle, il y a eu une pulsation de l'aire de répartition du noisetier à ventre noir vers le nord à travers les hautes terres kazakhes du lac Balkhash à Pavlodar Priirtyshie. Sur cette base, on peut supposer que le cas mentionné ci-dessus du vol de ganga à ventre noir dans les environs de Semipalatinsk provenait de ces endroits.

Bazarbekov K.U., Lyakhov O.V. 2005. Vertébrés de Pavlodar Priirtyshie. Pavlodar: 1-336.

Dolgushin I.A. 1962. Ordre de tétras - Pterocletes // Oiseaux du Kazakhstan. Alma-Ata, 2: 370388.

Dolgushin I.A. 2004. Observations ornithologiques dans la région de Pavlodar en été

1939 // Tr. Institut zool. 48: 38-84. Samusev I.F., Egorov V.A. 1966. Quelques caractéristiques de la faune aviaire de Kalba // Recherche et travaux méthodologiques en sciences biologiques (Matériel de la réunion zonale à l'Institut pédagogique Ust-Kamenogorsk). Alma-Ata, 1: 123-124.

Samusev I.F., Egorov V.A., Shcherbakov B.V. 1968. À la faune aviaire de Kalba // 9ème scientifique.

conf. prof.-enseignant composition d'Ust-Kamenogorsk. ped. en-cela. Ust-Kamenogorsk: 73-77. Selevin V.A. 1930. Résumé des observations phénologiques sur sept ans (1921-1927)

à proximité de Semipalatinsk // Vestn. Musée central du Kazakhstan 1: 31-54. Solomatine A.O. 1999. Nouvelles données sur les oiseaux rares de la région de Pavlodar // Problèmes de protection et d'utilisation durable de la biodiversité de la faune du Kazakhstan. Almaty: 85-87.

Khakhlov V.A., Selevin V.A. 1928. Liste des oiseaux dans les environs de Semipalatinsk // Uragus 2 (7): 19-34.

Russian Ornithological Journal 2014, Volume 23, Express issue 1091: 42-43

Flamingo Phoenicopterus roseus dans le réservoir Pechenezhsky

Deuxième édition. Publié pour la première fois en 2003 *

Les flamants roses sont des oiseaux des régions tropicales et subtropicales d'Amérique, d'Afrique et d'Eurasie. Sur les 6 espèces de flamants roses vivant sur la planète, la zone de nidification d'une seule - rose Phoenicopterus roseus, qui est la seule espèce migratrice, s'étend en Asie jusqu'à 50 ° 30 'N. Vraisemblablement, la colonie la plus septentrionale de ces oiseaux est située au Kazakhstan sur le lac Tengiz. Dans un climat continental aux hivers rigoureux, les flamants roses de la population kazakhe se caractérisent non seulement par des heures d'arrivée et de départ claires, mais également par des itinéraires bien définis vers les sites d'hivernage. Cependant, après la nidification, de petits groupes ou des individus individuels ont tendance à se répandre largement. Dans le même temps, les flamants roses se trouvent non seulement loin des routes de migration traditionnelles, mais également dans des zones très éloignées de leur aire de répartition. Ainsi, il y a des cas de vols d'individus, plus souvent de jeunes oiseaux, vers des zones éloignées des lieux de nidification, en particulier vers l'Europe centrale et même occidentale. Ainsi, dans les années 1930, les flamants roses ont volé à la fois vers le sud et vers le nord de l'Europe occidentale. Leurs multiples vols vers l'Allemagne ont été notés au cours des différentes années des derniers siècles. Les flamants roses ont également volé loin au nord, vers la région de Leningrad, vers le lac Ilmen près de Novgorod. Cet oiseau a été noté dans la région de Voronej. Vols connus vers l'Ukraine - dans les régions de Kiev et de Tchernigov, ainsi qu'en Podolie. Il y a un rapport sur l'arrivée de flamants roses dans la région de Kharkov, dans la région de la ville de Zmiev (Charlemagne 1936). Ces vols ont lieu à différentes périodes de l'année, mais plus souvent à la fin de l'été et à l'automne, et certaines années, en particulier en Sibérie, ils sont massifs.

Le 20 août 2001, l'ichtyologue V.S. Tvorovsky, employé de l'Université nationale de Kharkiv, travaillant à Pechenezh

* Krivitsky I.A. 2003. Flamants roses sur le réservoir Pechenezhsky // Oiseaux du bassin Seversky Donets 8: 113-114.

Poisson à ventre noir

  • Superclass Tetrapoda Class Oiseaux Aves
  • Ordre des pinsons - Pterocletes ou Pterocletiformes
  • Famille des pinsons - Pterocletidae
  • Genre Pinsons - Pterocles

Poisson à ventre noir - Pterocles orientalis - sensiblement plus gros que le saji, son poids varie de 410 à 550 g. Il est très similaire aux autres ganga des sables, mais en diffère par des pattes plus longues, une queue courte et un ventre noir bien visible en vol. On peut aussi bien se distinguer des autres tétras noisettes par un cri particulier, qui peut être transmis comme "tchurrtchurr".

C'est un oiseau très social qui, bien qu'il nidifie seul, se nourrit, vole vers l'abreuvoir et passe toute la période sans nidification en groupes et en troupeaux.

Chez le ganga à ventre noir mâle, la face supérieure du corps est gris foncé, la gorge et les côtés du cou sont marron chamoisé, la gorge est séparée du goitre par une bande noire. Le goitre et le poitrail sont gris rosé, le dos de la poitrine, séparé de la partie antérieure par une bande noire, est gris ocre. Le ventre et les côtés du corps sont brunâtres ou noir brunâtre. La couleur du plumage chez la femelle est plus sombre.

Le ganga à ventre noir est répandu dans les îles Canaries, la péninsule ibérique, en Afrique du Nord, dans la plupart de l'Asie mineure, occidentale et centrale, dans la région de la Volga, dans la région de la Volga, dans la moitié sud du Kazakhstan, dans les contreforts de l'Altaï et dans le nord-ouest du Xinjiang. Au nord de la chaîne, il est migrateur, au sud il est sédentaire.

Habite les déserts, les semi-déserts et les steppes aux sols argileux et sableux, envahis d'absinthe et d'herbes. Il pénètre dans les contreforts de gravats et à la périphérie du paysage culturel.

Au printemps, les sites de nidification du ganga des sables arrivent assez tôt, à des dates différentes en mars, et seulement par endroits - dans la première quinzaine d'avril. Il vole en petits groupes - généralement pas plus de 20 individus chacun. Lors de la migration printanière, des couples bien prononcés sont souvent observés en troupeaux, qui se forment apparemment pendant l'hivernage ou pendant la migration.

Quelques temps après l'arrivée, on note des jeux d'accouplement, au cours desquels le mâle vole avec un cri après la femelle ou se promène autour d'elle. Cependant, les oiseaux commencent à se reproduire relativement tard. Les premiers œufs sont retrouvés environ un mois et demi à deux mois après l'arrivée.

Le ganga à ventre noir ne fait pas de vrais nids. Les œufs sont pondus dans un approfondissement du sol ou sur une zone argileuse, sans litière spéciale. Dans la couvée, il y a généralement 3, moins souvent 2 œufs de couleur gris clair à olive clair avec des taches sombres. Tailles des œufs: 44-49x30-34 mm "

Toute la période de ponte est très prolongée, des nids avec des œufs se trouvent tout au long de juin, en juillet et plus tard. Que cela soit dû à des embrayages répétés après la mort du premier ou à la présence de deux embrayages chez le gélinotte par an n'a pas encore été élucidé.

Les oiseaux commencent à incuber immédiatement après l'apparition du premier œuf. Le mâle et la femelle participent à ce processus. Cela dure environ un mois. Les oiseaux s'assoient particulièrement avec zèle sur le nid dans la seconde moitié de l'incubation. A ce moment, en cas de danger, ils éloignent l'ennemi du nid.

À la mi-juin, les poussins apparaissent, en juillet, ils commencent à flotter et au début d'août, ils volent bien. Les couvées apparaissent plus tard dans des embrayages tardifs.

Certaines années avec des conditions défavorables, les tétras noisettes ne nichent pas. Dans un printemps anormalement sec, les femelles ont dégénéré des œufs qui avaient déjà commencé à se développer.

En août, des troupeaux errants de ganga des sables commencent à se rencontrer. Ils augmentent progressivement de taille et errent largement dans le désert. À cette époque, les tétras noisettes visitent souvent les champs récoltés, où elles ramassent le grain émietté. Les troupeaux comptent souvent des centaines et parfois des milliers d'oiseaux, mais des groupes de plusieurs dizaines d'individus au maximum s'envolent vers le point d'eau.

Les migrations d'automne se transforment progressivement en migration, qui a lieu en septembre - octobre.

Le ganga à ventre noir se nourrit principalement de nourriture végétale - graines et pousses de plantes des steppes et du désert - absinthe, méli-mélo, épine de chameau, etc. ainsi que des grains de céréales cultivées. Mange des insectes en petit nombre. Il boit régulièrement de l'eau, s'envole le matin et le soir pour boire. Les vieux oiseaux abreuvaient les poussins, éructaient de l'eau et trouvaient jusqu'à un verre d'eau dans l'estomac des oiseaux capturés au point d'eau.

Le ganga à ventre noir fait partie du nombre d'oiseaux chasseurs. Il est chassé avec une arme à feu, le plus souvent aux points d'eau. Dans de nombreux endroits, la chasse excessive a entraîné une forte baisse du nombre de cette espèce. Des mesures sont nécessaires pour le protéger, et tout d'abord l'interdiction de la chasse dans certains points d'eau.

Pin
Send
Share
Send
Send